Voyage en Europe : pensez à prendre une carte Européenne d’Assurance Maladie !

Publié le : 14 juin 20214 mins de lecture

Voyager expose automatiquement tous les voyageurs à des risques de maladies. Dans un contexte sociétal où la distance sociale, l’isolement et la sécurité sanitaire sont privilégiés en Europe, le déplacement dans un autre État nécessite la possession d’une assurance maladie pour éviter les dépenses de santé conséquentes. La Carte Européenne d’Assurance Maladie permet notamment de bénéficier de prises en charge pour les soins de santé essentiels survenus durant un séjour au sein des pays de l’Union Européenne (UE).

Le CEAM : voyager avec une sécurité sanitaire

La Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) représente une solution d’assurance permettant d’être couvert pour tous les frais de santé durant un voyage dans l’UE, l’Islande, Liechtenstein, Norvège et la Suisse. En effet, celle-ci est valable pour tout type de séjour (professionnel, vacances, etc.) sans tenir compte du statut du voyageur (étudiant, employé, chômeur, etc.). La carte est délivrée gratuitement, mais celle-ci reste nominative ainsi qu’individuelle, ce qui oblige chaque personne d’une famille (incluant les enfants) à disposer d’une carte pour être assurée lors d’un voyage.

Il faut souligner que la CEAM ne peut être délivrée en plein séjour et doit être obligatoirement acquise avant le départ. En revanche, un certificat provisoire de remplacement valable sur une période de 3 mois peut être obtenu si la demande a été réalisé tardivement.

Une utilité indispensable

La possession de la CEAM garantie l’accès aux systèmes de santé publics au sein des pays visités sans requérir de démarches préalables auprès des organismes locaux. Les services sont directement accessibles sur présentation de la carte avec des conditions identiques aux assurés du pays de séjour. De ce fait, les voyageurs sont en mesures de prétendre à des soins médicaux sans retourner dans leur État de résidence initiale pour recevoir des traitements.

La CEAM couvre d’ailleurs la grossesse, l’accouchement et les maladies chroniques, mais celle-ci n’est pas valable si le voyage est uniquement effectué dans le but d’être soigné. De ce fait, elle ne remplace pas une assurance de voyage prenant en charge les rapatriements ou les sauvetages. Les remboursements peuvent d’ailleurs être obtenus après le séjour en présentant les factures et les preuves de paiement.

Obtenir la CEAM

Les individus souhaitant bénéficier des services doivent s’adresser à la caisse à laquelle ils appartiennent pour l’assurance maladie, car les formalités amenant à son attribution et sa durée de validité diffèrent en fonction de l’État membre. Par exemple en France, les individus affiliés au régime général peuvent en faire la demande avec leur compte améli ou sur place dans la caisse primaire, et seront en mesure de l’utiliser pendant 2 ans. Toutefois, uniquement les ressortissants d’un État de l’UE et dans certains pays particuliers peuvent y prétendre.

Plan du site